Libération Quantique

Le cadeau des situations difficiles

Notre éducation nous a appris que c’est parce que X.Y.Z. se passe que nous avons une émotion.  Nous avons appris a blâmer nos réactions émotionnelles sur l’extérieur: les gens et les situations.  C’est confortable et nous y sommes habitués.

Le problème est que cette façon de voir les choses nous infantilise.  Nous n’avons pas grand pouvoir sur la situation difficile lorsque nous pensons que c’est celle-ci qui nous provoque un stress.  Nous pensons alors qu’il est normal d’être stressé, apeuré, paniqué, paralysé ou en colère. 

Dans les situations de chaos, c’est en fait beaucoup plus dangereux d’être en réaction émotionnelle:
– le stress coupe l’arrivée d’oxygène au cerveau, ce qui nous empêche de réfléchir convenablement
– nos réactions émotionnelles produisent un brouillage mental, une conversation interne beaucoup plus forte que la petite voix de notre intuition
– en réagissant à partir de notre peur, colère etc… nous rajoutons de l’huile sur le feu dans une situation déjà difficile.
– les décisions prises sur un coup de colère ou par peur (ou tout autre réaction émotionnelle) sont basés sur des programmations très anciennes, qui ne sont pas adaptées à la situation présente.  Lorsque nous réagissons sur le coup d’une émotion, nous utilisons la partie du cerveau qui n’est pas celle qui est faite pour s’occuper des situations nouvelles.

Pourquoi sommes nous programmés?

La partie du cerveau qui est associée aux réactions émotionnelles basées sur des programmations… est la partie du cerveau qui est faite pour être programmée.  Il est en effet beaucoup plus rapide d’avoir des programmations internes qui nous permettent de réagir en automatique, sans avoir à y penser, pour les situations quotidiennes de la vie de tous les jours: savoir s’habiller soi-même, se faire un café, prendre une douche, conduire… Notre vie quotidienne deviendrait fort compliquée si nous devions apprendre comment les faire à chaque fois.

Avoir des programmations pour les petits gestes de la vie quotidienne est donc fort utile… mais les programmations émotionnelles ne nous aide pas.

Qui crée quoi? D'où proviennent ces évènements difficiles?

Vous l’avez maintenant compris, si vous n’en n’étiez pas déjà convaincus:  Les situations difficiles sont crées en partie par nos programmations et réactions émotionnelles.

Nous créons notre futur grâce à nos programmations internes: par nos habitudes de pensées, traumatismes,réactions émotionnelles habituelles etc…

Il y a même une portion de notre cerveau qui est dédiée à nous aider à nous focaliser sur ce qui est important pour nous, sur ce à quoi nous pensons: C’est le Système d’Activation Réticulaire.

Je ne suis pas en train de dire que c’est de votre faute si vous vous retrouvez dans une situation difficile et stressante. 
J’ai souvent entendu des thérapeutes dire des choses extrêmement culpabilisantes comme : “si vous
êtes malade, c’est qu’une partie de vous veut être malade…” 

Je ne dis pas non plus que vous n’y pouvez rien et que l’évènement est arrivé par accident totalement en dehors de votre contrôle.

En fait, c’est ni l’un, ni l’autre:

– d’un côté, vous ne pouviez pas savoir avant l’évènement négatif qu’il allait se produire, a moins d’avoir été entrainé à écouter et suivre votre intuition et à discerner les signes avant-coureurs d’une catastrophe
– de l’autre côté, vous n’êtes plus sans pouvoir comme vous l’étiez quand vous étiez petits.  Si une situation difficile arrive, vous pouvez faire le travail de décréation de l’intérieur.  Vous accueillez et libérez coeur ouvert toutes les réactions émotionnelles que cet évènement vous procure jusqu’à vous sentir parfaitement en paix (faites du mieux que vous pouvez, ce sera déjà ça de pris!)

Comment transformer les situations en se transformant soi-même?

Lorsque nous n’avons plus aucune réactions émotionnelles ou de survie par rapport à quelque chose… cette situation change automatiquement pour le meilleur.  Je l’ai constaté maintes fois, dans ma vie et celle de mes clients.  Cela défie l’entendement.

Notre réalité externe se conforme à notre réalité externe pour une grande part.

Par exemple:  Votre survie est en jeu parce que vous n’avez plus de ressources.  Vous allez prendre le temps d’aller accueillir toutes les réactions émotionnelles que cette situation vous procure (la peur, l’angoisse, la panique etc…) en les ressentant et les accueillant avec le Flash du Coeur.
Petit à petit votre ressenti va changer.  Votre niveau de panique va baisser… et si vous continuer à faire ce travail sur toutes les petites réactions émotionnelles qui se présentent, vous allez pouvoir atteindre un niveau de calme et de présence qui vous permettra d’écouter votre intuition.  Vous serez ensuite capable de focaliser votre attention sur le résultat désiré de trouver des ressources et votre système réticulaire, votre intuition, votre coeur vous guideront vers la personne ou le lieu où ces ressources existent pour vous.